Lima [Pérou]

dimanche 28 juin 2015
Avant d'arriver à Lima, je ne savais pas trop ou chercher une auberge, la ville est tellement grande! Mais les hôtels se concentrent surtout dans le centre historique (déclaré patrimoine de l'humanité en 1988) et à Miraflores. Pour ma première nuit j''ai décidé d'aller dans le centre historique, le Lima Colonial.
La plaza de Armas
Mon auberge 1900 Backpackers désigné par Gustave Eiffel, 32 soles la nuit dans un dortoir de 6. C'est un hostel de backpacker ou l'on fait la fête, avis pour ceux qui cherchent le calme, ce n'est pas le bon endroit ou aller.
AV. Garcilaso de la Vega 1588, Lima
Juste à côté de l'auberge se trouve le joli "Parque de la Exposición"
Dans le parc je suis tombée sur un tournage où plusieurs groupes se succédaient.
 Le MALI musée d'Art Moderne de Lima est accessible le dimanche pour seulement 1 sol ! Séparé en trois ailes différentes dont les expositions changent en permanence. J'y ai vu une exposition très interessante sur la culture de Chavín (civilisation précolombienne).
Miraflores
De l’autre côté de Lima se trouve un autre quartier qui n'a rien à voir avec le centre historique, c'est Miraflores, un quartier riche ou vivent en générale les expatriés. De grands magasins, une enseigne Apple, du luxe, des restaurants chics... c'est à se demander si on est encore au Pérou!
Mais Miraflores reste un endroit sympa pour se balader, surtout en front de mer (le « Malecon ») ou l'on peut s'y baigner, faire du surf, du parapente... 
J'ai trouvé une super auberge, KACCLA, The Healing Dog Hostel une des plus agréable ou j'ai séjourné. Pour 30 Sol/nuit (si vous êtes fan de leur page facebook sinon c'est 35 soles) vous aurez une place dans un dortoir de 4 avec un grand emplacement sécurisé pour vos bagages, un petit déjeuner tout prêt dans un sac en tissu contenant deux pains différents, un petit pot de beurre de cacahuète, deux de bonne confiture, du muesli, deux oranges à jus et café/thé à volonté. Il y a une cuisine très bien équipée. L'auberge est très jolie avec une petite cour intérieure calme, bien située (à quelques minutes de la plage) et il y a Pisco un chien Péruvien sans poil un peu canaille. Et pour finir l'équipe est très sympa.
Je suis allée 2 fois à Lima, une fois en arrivant de Cuzco puis je suis repartie dans le sud pour découvrir la région de Pisco et j'y suis retournée ensuite pour me faire tatouer.
La deuxième fois KACCLA était complet et j'ai été à Dragonfly qui se trouve à côté pour 32 Sol/nuit en dortoir de 6, avec une petite cuisine. C'est un hostel pour backpacker.
KACCLA, The Healing Dog
Calle Porta 461, Miraflores, Lima
www.kacllahostel.com 
 Dragonfly Hostel
Avenida 28 de Julio 190, Miraflores
www.dragonflyhostels.com 

Le Parque Kenedy
Amoureux des chats ne ratez pas ce parc! Il n'est pas très grand mais il y des chats partout, dans les arbres, dans les plantes, sur les chemins... et la plupart sont très câlins. Des gamelles sont déposés au pied des arbres pour les nourrir et ils ont l'air plutôt bien ou ils sont.
Il y a aussi des vendeurs de Picarones, des beignets à la courge arrosés de sirops de canne à sucre qui ont fait la réputation de la Capitale.
Vegan à Lima
Il y a de grand supermarchés à Lima ou vous pouvez facilement trouver de quoi manger et vous faire à manger dans les auberges. Au région légumes je suis tombée pour la première sur des Palta Dedo traduisez Avocats doigts, ça ressemble a de gros cornichons. Ces petits avocats sont super crémeux et n'ont pas de noyaux! Les 2 piments oranges sont des AJI, ont en fait souvent des sauces au Pérou, c'est un peu épicé.  
RAW Café
Ce restaurant est un petit café entièrement Vegan proposant des sandwich, des pizzas, des wraps, des salades, des gâteaux (délicieux!), du lait végétal principalement cru il y a aussi une petite épicerie dans le restaurant. Un peu cher mais très bon.Rue Independencia 587, Miraflores
Rue Mariano Odicio 432, Miraflores
Lundi-Vendredi 9:00 à 21:00
Samedi 9h00 à 16:00
Sabor y Vida
Pour 7 soles vous aurez un menu avec une  3 entrées et 3 plats au choix, un petit pain, un dessert et une boisson.
Lundi-Vendredi 9h00 -17h00
Samedi et Dimanche 12h00 - 17h00
Recavarren 156, Miraflores
entre la cdra. 4 et 5 de Av. Pardo
Se faire tatouer à Lima 
Avant de partir j'avais dans l'idée de me faire tatouer sur la route si je rencontrais de bons tatoeurs. Ce fut le cas à Lima ou je suis tombée sur sur  Zhimpa Moreno.
Je voulais me faire tatouer un flamant rose Bolivien que j'avais pris en photos quelques semaines au paravent. J'ai été voir Zhimpa Moreno et quelques jours après j'avais mon rendez-vous (ce qui est beaucoup plus rapide qu'en France il faut attendre parfois plusieurs mois...)Il y a plusieurs tatoueurs au salon, mais celui ci était pour moi le meilleur pour réaliser mon projet et je n'ai pas été déçue.  
Zhimpa Tattoos
Av. José Larco, 872, Miraflores, Lima

Visit.Org: A la rencontre du Monde

mercredi 24 juin 2015
Si vous me suivez sur Facebook, vous avez dû voir que j'ai déjà parlé du site internet Visit.org et qu'un logo d'Ambassadrice est apparu sur mon blog.
Aujourd’hui je vous explique un peu plus ce qu'est ce site, comment je l'ai connu et quel est le rôle que l'on m'a confié.
Comme vous le savez peut-être, j'aime beaucoup Dakar, la capitale du Sénégal, et j'ai eu la chance d'y aller déjà trois fois pour rendre visite à une amie, puis à des amis au fil des voyages.
C'est à Dakar que j'ai rencontré Violaine Pierre, une jeune femme pleine d’énergie qui se donne à fond dans ses projets solidaires et qui voyage beaucoup (elle habite aujourd’hui à New York, a habité aux Philippines pour étudier le tourisme et a beaucoup voyagé en Asie. Après le tremblement de terre de 2010 à Haïti, elle est aussi partie aider comme volontaire).
Il y a deux ans lorsque je l'ai connue elle m'a parlé d'une plateforme en ligne internationale lancée avec Michal Alter qui a pour but de regrouper des tours et des activités dont les bénéfices vont directement aux communautés locales : du tourisme solidaire à but non lucratif.

Des expériences enrichissantes

Voyageant beaucoup et souvent dans des pays pauvres, j'ai pu constater que des agences de voyages prenaient une bonne partie des bénéfices en proposant des tours aux touristes et que cet argent ne revenait pas principalement aux villages qui faisaient tout le boulot. Visit.org a pour but d'être un intermédiaire entre le voyageur et les villages et 100% de l'argent récolté va aux villageois.

Nombre d'entre vous cherchent en voyage des expériences enrichissantes, pouvoir apprendre des savoirs faire locaux (apprendre à tisser, à cuisiner des plats traditionnels, à faire de la poterie...). Pour ma part j'aime le fait de concilier voyage et apprentissage. Mais en cherchant bien la plupart des agences ou des soi-disant associations demandent des sommes astronomiques, ce qui peut sembler étonnant pour des pays où la vie est si peu chère... Malheureusement, en général, seulement une petite partie de cet argent est donnée aux communautés...

Au fil des années, s'il y a une chose que j'ai apprise, c'est qu'il est difficile de sortir des sentier battus, de découvrir de nouveaux endroits (qui ne sont pas mentionnés dans les guides de voyage) et d'aller à la rencontre des gens. C'est alors là que rentre en jeu Visit.org !
Comment ça marche alors Visit.org? 

Il vous suffit de vous rendre sur leur site (qui est entièrement gratuit), vous choisissez le pays de destination et ce que vous recherchez comme tour (animaux, agriculture, culture, éducation...). Là différents lieux s'affichent, il suffit de cliquer dessus et de choisir celui qui vous convient le mieux.

Par exemple :
Vous êtes au Pérou et vous voulez visiter un village traditionnel andin Quechua, visitez l'association Awamaki.
Vous êtes au Costa Rica et vous voulez aider à sauver des Tortues, visitez l'association Latin American Sea Turtles.
Vous êtes au Vietnam et vous voulez aller randonner à travers des villages, visitez l’association Sapa O’Chau.
Vous êtes en Afrique du Sud et vous voulez faire du surf, visitez l'association The Surfers Kids.
Et tant d'autres à découvrir sur le site.

Mon rôle d'Ambassadrice
 
Avant mon départ pour plusieurs mois en Amérique du Sud, un heureux hasard a fait que trois amies de Dakar dont Violaine et moi nous sommes retrouvées sur Paris. Nous en avons profité pour nous voir le temps d'un restaurant et avons un peu reparlé de ce site qui se concrétisait de plus en plus. Violaine m'a alors dit que si ça m’intéressait, je pouvais peut-être les aider et qu'elle m'en reparlerait plus tard quand je serai sur place. Entre temps ça m'était un peu sorti de la tête...

Mais une fois partie en Amérique du Sud en arrivant au Pérou, j'ai reçu un e-mail de Violaine qui m'a alors rafraichie la mémoire et m'a alors proposée le rôle d'ambassadrice.
Ce statut de bénévole est proposé aux voyageurs qui, comme moi, adhèrent au projet et qui veulent y participer avec leur moyen.
Mon but est d'aller à la rencontre d’associations qui sont sur mon chemin, de prendre des renseignements, de vérifier les tours, de prendre des photos et de donner mon avis. J'ai été très emballée par l'idée.

J'ai été mise en contact avec Émilie, qui est responsable de la partie Pérou, et qui m'a aidée à trouver des associations.
Ma première asso était à Lurín dans la banlieue de Lima, l'association de Céramistes et tisserand Ichimay Wari, qui est en majorité originaire d'Ayacucho et qui est arrivée à Lurín dans les années 80 pour fuir le terrorisme qui frappait sa région.
On peut voir beaucoup de belles céramiques dans les boutiques de Cuzco, Lima... mais aller voir comment étaient fabriquées ces poteries m’intéressait plus que tout.
J'ai alors été sur place, visité plusieurs ateliers, parlé avec les artisans (ce qui était parfait pour pratiquer mon espagnol!), ajusté le tour (comment s'y rendre, combien de temps dure le tour, combien l'association demande d'argent pour cela, quel est l'atelier proposé... )
J'y consacrerai prochainement un article.
J'ai ensuite eu la chance de faire la connaissance d'Emilie, qui est très sympa, et qui tout comme Violaine met toute son énergie à faire marcher ce site ! Grâce à elle, j'ai aussi été faire deux autres associations et j'ai vraiment adoré ces expériences.
Tout cela me pousse vraiment à vous encourager à connaître ce site, à le partager et à essayer leurs tours, car j'espère que, comme moi, vous voulez voyager le plus éthiquement possible en en faisant bénéficier les communautés avant tout!

Une campagne de financement


Malgré tout, le site, qui est en plein extension, a besoin de financement pour avancer et vient de lancer une campagne de financement Indiegogo ou vous pouvez participer à votre échelle. C'est un beau projet, chaque petit geste compte et je vous en remercie d'avance.
Je vous invite également à suivre leur actualité sur Facebook.
https://www.indiegogo.com/projects/visit-org-meet-the-world-in-person#/story

Machu Picchu [Pérou]

lundi 22 juin 2015
Au risque de vous décevoir le Machu Picchu n'a jamais été un rêve pour moi, le Pérou non plus d’ailleurs... Beaucoup de pays m'attiraient en Amérique Latine comme la Bolivie, l’Équateur, la Colombie, le Costa Rica... mais le Pérou pas vraiment... Ce pays m'évoquait seulement les Lama, les bonnet Péruvien, et des paysages montagneux... Alors certes il y a des Lamas! Et faut dire que maintenant les imprimés Lama me sortent un peu par les yeux (les routards d’ailleurs sont très friands de ces imprimés, et se retrouvent tous au final avec les même pulls en Alpaga, les mêmes leggings striés ou les même baskets au tissu locaux). Mais les Péruviens eux ont leur propre tenue traditionnelle qui change dans toutes les régions et qui sont très variées, et au final très peu portent le fameux bonnet! 
Aussi le Pérou est un pays aux paysages très diversifiés, j'ai été agréablement surprise et moi qui pensais le traverser le plus vite possible pour aller en Équateur, j'y ai finalement passé un mois et demi à aller de ville en ville en en prenant plein les yeux!

Sur la route en Argentine, en Bolivie ou en arrivant au Pérou j'ai rencontré beaucoup de voyageurs qui venaient du nord qui sont passés par le fameux site Inca, de la simple visite à la randonnée de plusieurs jours mais tous étaient unanimes il ne fallait pas rater ce trésors archéologique! Et certains qui,pensaient comme moi que ça n'était pas une étape indispensable (j'avoue que le côté très touristique ne m'attirait pas vraiment) et qui y sont tout de même allés ne l'ont pas regretté une seconde! 

Une fois à Cuzco, voyageant avec une amie (à qui il ne restait que quelques jours avant de repartir en France) nous avons fait le tour des agences pour voir un peu de ce qu'il en était. Il y a plusieurs manières d'aller au Machu Picchu, on peut faire une randonné de plusieurs jours, mélanger randonné et vélo, y aller en train puis en bus, y aller en bus puis à pied... 
La randonnée la plus sollicitée est l'Inca Trek, une marche de 4 jours qu'il faut réserver des mois à l'avance et qui n'est pas donnée $, mais qui apparemment vaut le coup! Nous avons hésité à faire rando/vélo mais le temps étant pluvieux et mon amie n'ayant pas beaucoup de temps nous avons opté pour la version express 2jours/1nuit.

Nous nous sommes adressées à l'agence Inkas Goldent qui nous proposait pour $100 le bus jusqu'au train en bas de Agua Caliente (qui est la station touristique du Machu Picchu), 2h de marche le long des rails, une nuit d'hôtel, deux repas (basique), un petit déjeuner et l'entrée au Machu Picchu (qui coûte à lui seul $40) avec un guide sur place.

Le trajet en mini bus est long (et mieux vaut s'accrocher!) mais après manger la marche le long de la voie ferré dans la forêt tropicale est très agréable.
Sur la route j'y ai rencontré des espèces de plante que je n'avais jamais vu avant, à gauche des petites plantes carnivores et à droite des fleurs qui je trouve ressemblaient à des flamants roses.

Arrivées à Agua Caliente je ne savais pas trop à quoi m'attendre, cette ville a été crée spécialement pour accueillir les personnes qui vont visiter le site,  je m'attendais à une ribambelle d'hôtel, de restaurants, de bars... mais j'étais loin de m'imaginer l’immensité de la ville! Beaucoup de gens habitent ici pour le tourisme, il y a donc des écoles, des supermarché, des lieux ou faire du sport, et une tonne de lieux ou manger, boire, acheter des souvenirs... c'est une très grande ville!
Le lendemain on a mis le réveil à 5h du matin et c'est dans le noir total munies d'une lampe torche que nous sommes parties pour la première entrée du Machu Picchu (qui n'ouvre pas avant 6h) avant de monter des marches pendant une moins 1h (suivant votre souffle, car ne l'oublions pas nous sommes en altitude, à 2000 m, que vous montez jusqu'à 2 430 m, qu'il fait nuit et vous sortez du lit!).
Peu de temps après le jour commence à se lever et il faut grimper encore mais le paysage est beau.
Puis nous avons entendu quelqu'un faire un cri de joie, il y étaitt! Et on y étaient presque!!! Arrivés en haut il ne nous restait plus que la porte d'entrée à passer (notez que vous pouvez y faire tamponner votre passeport). Et en arrivant on a croisé des touristes qui descendaient tout frais et tout sec des bus... mais on étaient fières d'avoir empruntés ce chemin (ça se mérite!) et nous étions enfin arrivées au MACHU PICCHU! Et là oui effectivement c'est MAGNIFIQUE!
Alors au début tout était brumeux et on espéraient que ça se dégage vite (car parfois suivant le temps ça reste comme ça toute la journée...)
Mais au bout d'une heure tout est apparu, les touristes y compris!
Il est possible d'aller faire une randonnée sur la montagne d'en face Waynapijchu et d'avoir une autre vue sur le site.
Les lamas du site font office de tondeuse naturelle.
Finalement je ne regrette pas du tout d'y avoir été, nous avons eu grâce au guide plein d’explications passionnantes, et il est très agréable de déambuler sur place (et aussi j'avoue de regarder les gens se prendre en selfie ^_^)
Ensuite il suffit de refaire le chemin en sens inverse (qui est nettement plus agréable!) et nous l'avons fait en compagnie d'un chien sympa (qui je pense se sert des humains pour se planquer des autres chiens car il nous laissait souvent passer devant quand on arrivaient dans une zone à risque de gang de chiens haha)
Et sur le retour nous avons réalisé que nous pouvions apercevoir le site d'en bas!
Et pour finir nous nous sommes arrêtés manger dans un restaurant sur la route du chemin de fer, qui possède une petite plantation de café (que nous avons pu déguster) avant de reprendre la route pour Cuzco!

Voici les coordonnées de l'agence: 
Inkas Goldent (avec une pancarte MANU TOUR)
Calle Plateros 334-A, Cuzco
Ecrito Manu
100 $ 2 jours/1nuit
J'ai vu après qu'on pouvait trouver encore moins cher, dans les $90. Le service que nous avons eu était très basique, deux repas très simple, une chambre double simple mais correcte. Il doit y avoir moyen d'économiser un peu plus mais il faut alors tout planifier (bus, hôtel...), à vous de voir!

A suivre: Lima

Cuzco [Pérou]

mercredi 17 juin 2015
Cuzco est selon moi la plus jolie ville du Pérou, son architecture, ses petites rues avec de jolies boutiques, son artisanat, sa belle place centrale et ses bons restaurants fait qu'il y fait bon vivre. J'ai rencontré des voyageurs qui se sont dis agressés dans cette ville, il est vrai que lorsqu'on se balade sous les arcades de la place centrale il ne se passe pas 2 m sans qu'on vous propose une excursion au Machu Picchu (Cuzco étant le point de départ des treks pour le fameux site Inca) ou un massage, mais passé cette place j'ai trouvé que c'était plutôt cool et j'y ai passé un très bon séjour.
Dans les rues, des femmes et des enfants sont habillés en tenues traditionnelles pour que vous preniez la pause en photo avec eux et leur lama (ou bébé lama) pour quelques Soles. Je n'aime pas vraiment ce genre de folklo touristique... mais vu le nombre qui le font en ville et tous les touristes que j'ai vu poser ça à l'air d'un commerce qui marche! En tout cas je ne pouvais pas arrêter d'admirer leurs jupes brodées qui ont commencé à me donner un aperçu des magnifiques tenues péruviennes.
La religion occupe une place importante au Pérou, dans la vie quotidienne comme dans l’histoire du pays et les fêtes locales sont prises très au sérieux. De jolies bougies sculptées de différentes tailles allant jusqu'au très grand format sont vendus dans des boutiques spécialisées et quand une fête se prépare les boutiques sont prises d’assaut (c'est ce qui m'a mis la puce à l'oreille lors de mon passage à Cuzco, une fête était en préparation).
De belle tenues sont aussi réalisées avec des bouts de carton découpés et entourés de fil dorée que l'on brode ensuite sur des sortes de grand poncho pour défiler dans les rues.
A gauche un aperçu de la créativité que l'on peut voir dans les petites boutiques.
 Si je n'avais pas fait un long voyage j'aurai très certainement ramené une de ces magnifique boite contenant de belles scènes de vie en poterie! Il y en a partout à Cuzco.
Les marchés sont des endroits que j'adore aller explorer quand j'arrive dans une ville, il y a toujours de beaux étalages de fruits et légumes (moins chers qu'en supermarché), parfois des stands de vêtements, de bricole mais par contre il y a aussi un espace boucherie qui me retourne souvent l'estomac car ici pas de frigo pour conserver les viandes et l'odeur peut être très prenante.
Il y a également souvent des stands ou manger et boire d'excellents jus de fruits pour pas cher!

Manger à Cuzco
Manger Végétarien/Vegan à Cuzco est très facile, il y a beaucoup de restaurants spécialisés et des options dans les autres restaurants.
Il y a un le Shaman Restaurant Vegan  Raw ou l'on peut manger cru (ou pas), ils proposent également un menu du jour à 10 Soles.
Spaghettis champignon sauce béchamel avec du fromage Vegan
 
Shaman Vegan Raw
Calle Santa Catalina Ancha 366-B
Le restaurant se trouve dans une petite cour qui donne sur la sur la rue Santa Catalina.

Mais le restaurant qui a été pour moi un véritable coup de cœur c'est Green Point qui est entièrement Vegan. Ils ont une très grande carte et les prix sont très raisonnables surtout quand on voit les quantités, la première fois que j'ai été y manger j'ai pris une entrée et un plat, j'ai cru que j'allais pas réussir à me lever de table tellement j'avais le ventre rempli! 
J'avais lu avant d'y aller d'excellentes critiques sur Happy Cow et ça a été au delà de mes espérance, au point de le placer dans mes restaurants préférés (à échelle mondiale) et d'aller y manger 4 fois! Le restaurant est tout le temps plein à craquer et j'ai adoré écouter les réflexions des gens qui goutaient pour la première fois à la cuisine végétale, ils étaient tous agréablement surpris et se régalaient autant que moi! 
Roulés de Pomme de terre à la courgette / MakiVegan18 Soles/5€
Risotto aux champignons 22 soles/ 6,15€
Pizza Vegan 22 Soles/6,15 €
Seitan Saltado 22 soles/6,15€
J'ai été bluffée encore une fois par la qualité des fromages vegan que propose Green Point, le plateau est seulement à à 5 Soles soit 1,40 € (Fromage de cajou, noix du Brésil ou amande) et le pain (Chia/Maca, Tomate/Oignon, Olive, Romarin/Olive à 3 Soles/ 0,83€ est délicieux et manger du bon pain en Amérique du Sud est quelque chose de rare!
J'ai alors demandé à rencontrer qui se cachait derrière les fourneaux pour le remercier, et devinez quoi, le cuisinier s'appelle Elvis! Il aurait pas pu avoir un prénom plus cool, et c'est un homme très sympathique qui a apprécié la tonne de compliment que je lui ai fait, et qui restera pour moi le King de la cuisine Vegan!
Mon seul regret est d'avoir vu le dernier jour en demandant la carte de visite du restaurant qu'ils proposaient des cours de cuisine! Si seulement j'avais su et je me serai empressé d'aller m'y inscrire mais j'avais déjà mon billet de bus pour Lima et je pense être passée à côté de quelque chose! Dommage mais allez-y si vous êtes par là, je vous le recommande vivement.
Si vous allez y manger le soir, vous pouvez voir le Christ illuminé qui domine la ville.
Green Point à 2 adresses, une dans la rue Carmen et une sur la place San Francisco mais bien que le deuxième était bon (voire photos ci dessus), il n'égalait pas l’excellente de la cuisine d'Elvis (et le décors est moins sympa).
Green Point I fait aussi de très bon menu qui changent tous les jours pour 12 Soles/3,35€

Green Point I San Blas
Calle Carmen Bajo N°235

Green Point II San Francisco
Plaza San Francisco N°310

Green Point Clases de Cocina
Calle Carmen Bajo N°22

greenpoint.vegan@outlook.com

Une amie qui travaille pour le site internet Visit.org dont je vous parlerai ici très prochainement m'a vivement recommandé le restaurant Aldea Yabanay qui fait partie de leur site (http://visit.org/organization/aldea-yapanay/). Ici ce sont des bénévoles qui travaillent et les bénéfices sont reversés à leur organisation sociale.
Le décors vaut à lui seul le déplacement et j'ai été agréablement surprise que le buffet très bon et varié était Végétarien (et 90% vegan ce jour là). Ça fait plusieurs bonnes raisons pour aller y manger!
Aldea Yabanay
Social project
Calle Ruinas 415
Comme je l'avais pressenti en voyant les gens s'empresser de faire des emplettes dans les boutiques religieuses une fête était en préparation, la fête des croix. Et moi qui voulais voir des tenues traditionnelles je ne savais plus ou donner de la tête. Voici quelques photos (j'en ai pris des tonnes il m'a fallu faire choix).
Si j'étais heureuse de voire tant de diversités dans les tenues traditionnelles je l'ai été nettement moins en découvrant qu'il est d'usage d'accrocher des bébé lama mort dans à taille! J'avais été choqué de voir des centaines de fœtus de lamas séchés au marché de sorcières à La Paz (je vous épargné les photos...) mais je ne m'imaginais pas que l'on pouvait en faire un objet décoratif sur un costume...
Ceci dis je n'ai pas été déçu de la diversité des costumes et de l'ambiance de la fête, petits et grands étaient réuni pour défiler, s'amuser paré de leurs plus belle tenue.
J'ai eu beaucoup de chance d'être présente ce jour là.
Pour dormir à Cuzco je vous recommande vivement l'hostel Kurumi à quelques minutes de la place centrale, les chambres sont propres, le jardin est un repère à Colibri et il y a des fruits au petit déjeuner. Le lit en dortoir est à 20 Soles/ 5,60€.
 Et je finis cette article avec ma première dégustation de Pisco, la boisson alcoolisée du Pérou (eau-de-vie de raisin) qui se boit souvent en Pisco Sour (avec du citron, du sucre et du blanc d’œuf, ici c'est la version Vegan, que j'ai trouvé délicieuse).

A suivre: un petit tour au Machu Picchu
Cherry Vez Zombie. Fourni par Blogger.

Search This Blog

Chargement...